Léo
Nataf

BDP_prez_2908 copie.jpg

De près, se distinguent des textures.

Les oeuvres sont constituées de matières plurielles : mousse, métal, os, crâne, céramique.

Léo Nataf les pense ensemble. Et les matières s’hybrident.

Il extrait des bribes de savoirs composites (anthropologie, archéologie, animisme).

Les oeuvres deviennent alors au- teures d’histoire(s).

Léo Nataf réunit / détruit les liens entre ses mots. Pour se faire, les outils sont rencontrés ou façonnés de ses mains. Une circulation entre ses oeuvres se fabrique.

Son oeuvre occupe différentes formes : du visage gé d’une sculpture, aux images d’un univers clos, animées.

Les oeuvres se jouent des médiums.

BDP_prez_2908 copie.jpg