© 2019 Biennale de Paname

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

L’univers de Leo Nataf n’est pas serein – ambivalence, errance, et il en joue : de son intuition première, l’imprévisible prend le relais. Léo gratte, saccage, triture : il défend sa position, celle de conjuguer les origines au présent. Mais cet univers on le traverse, la densité fait partie de l’ordre du visible.