© 2019 Biennale de Paname

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

«Je puise mes inspirations de souvenirs personnels et d’images accumulées, je vise ainsi à construire

une vie, une histoire, un moment à travers le dessin, la gravure ou la sculpture. Donnant d’abord un nom aux images oubliées, je tente néanmoins de livrer une vision des rapports qu’entretient l’histoire à notre individualité (voir même au groupe), mais aussi d’observer l’influence de la société, du collectif sur l’individu... De ces corps qui se traversent: Comment figurer l’idée de «masse» et

son absorption de notre existence?»