© 2019 Biennale de Paname

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

Diplômé de l’école supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, Arthur Avellano vient à la mode après diverses expériences au sein de collectifs artistiques. Elle sera pour lui le meilleur médium, une sorte d’art total dans lequel il peut appréhender le vêtement comme un objet design. Il intègre l’Atelier Chardon Savard dont il ressortira avec une collection primée dans la foulée au Who’s next « Best graduate collection ». Le latex qu’il utilise attire l’attention. Bannit du vestiaire classique, à la frontière de l’objet et du tissu, son évocation inconvenante de part sa connotation sexuelle est idéale pour véhiculer un message insolent.